L'histoire de la Manufacture
Accueil ] Klingenthal, le film de l'histoire ] [ L'histoire de la Manufacture ] Klingenthal-le nom ] Maison de la Manufacture ] Les vestiges ] Identification d' une arme blanche ] Les ouvriers ] Entrepreneurs et Inspecteurs ] Les Marquages et Poinçons ] Généalogie des familles du Klingenthal ] Liens ]

ou les grandes dates de la Manufacture

 

Les Entrepreneurs et Propriétaires Observations
1729 Louis XV, envisage la création d'une manufacture d'armes blanches. La création est confiée à Bauyn d'Angervilliers secrétaire d'état à la guerre, ancien intendant d'Alsace.

1730 Le 15 juillet 1730 le roi accorde à Henri Anthès la création de la manufacture Lettres patentes pour : "L'établissement d'une Manufacture Royale d'Armes Blanches au service des troupes du Roy, et privilège pour trente années".

1730
-
-
-
1735
Henri Anthès premier entrepreneur de la manufacture Associé à Mackau d'Hurtigheim, au Sieur Weidmann et à Abraham Peters par un contrat d'exploitation.

Henri Anthès meurt en 1733
son fils Jean Philippe lui succède jusqu'en 1735

1735
-
1738
Entrepreneurs 
Frédéric Wolff
et le baron 
Mackau d'Hurtigheim

1738
-
1747
Entrepreneur Frédéric Wolff

1745

1748

Premier essor de la Manufacture

Construction de la chaussée
du Klingenthal à Obernai

1747
-
1753
Entrepreneur
Jean Philippe Richshoffer
Tuteur des enfants mineurs de Frédéric Wolff.

1753
-
-
1765
Entrepreneur
Lucien Jacques Maupetit

1755 


1761
 

Visite du Marquis de Paulmy, ministre de Louis XV.

Construction de la chapelle consacrée à Saint Louis.

1765
-
-
-
1784
Entrepreneur 
Louis Antoine Gau et
Jean Daniel Oesinger
Nouvel essor de la manufacture, 
la production dépasse celle de Solingen;

anoblissement de Mr. Gau devenant Gau de Voves

1784
-
1797
Entrepreneur
François Perrier
L'époque de la Révolution Française, la manufacture prend le nom de :
"Manufacture Nationale d'armes de Guerre".

1797
-
1801

Entrepreneur De Bissy

  

1801
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
1836

Entrepreneurs
Jacques et 
Julien Coulaux


Julien Coulaux est entrepreneur pour le compte de son frère qui crée la Manufacture d'Armes à Feu de Mutzig en 1803

1804 : "Manufacture Impériale d'armes blanches"
1805 : Visite du Prince Joseph Napoléon Bonaparte.
1806 : Médaille d'or décerné aux armes de Klingenthal, exposition à Paris.
1815 : Retour à la monarchie (Restauration) la manufacture redevient :
"Manufacture
Royale".
1825 : Les frères Coulaux remportent le concours 
de l'étoffe d'acier pour cuirasses 
et obtiennent l'exclusivité de leur fabrication.
1828 : Construction du temple protestant.
1830 : Décision de fermeture de la manufacture.
1835 : Dernière commande gouvernementale de cuirasses.

1838
-
-
-
1840
Vente aux enchères de la manufacture d'armes blanches et reprise par Julien Coulaux
qui confie l'entreprise à son fils Julien.
Entreprise
"Coulaux Ainé et Compagnie"

1840
-
-
-
-
-
-
-
-
1887
Propriétaire
Charles Louis Coulaux


deuxième fils de
Julien Coulaux

Entreprise "Coulaux et Compagnie"
Charles Louis Coulaux prend la direction des usines de Klingenthal, Molsheim, Mutzig et Gresswiller;
1841 : début de la fabrication de faux et faucilles;
1850 : début de la fabrication de fleurets et d'épées d'escrime;
1866 : fabrication du sabre-baïonnette mod. 1866 pour le fusil Chassepot produit à Mutzig.

1887
-
1925
Propriétaire Julien Coulaux
Fils de Charles Louis Coulaux

1925
-
-
-
1962
La société familiale Coulaux devient société anonyme;
siège social à Montbrisson (Loire) 
et direction générale à Paris.
Entreprise
"Coulaux et Compagnie S.A."
Les ateliers et forges de Firminy, actuellement Marine-Firminy, possèdent la majorité des actions.

1962 Le 1er Février 1962,
fermeture du dernier martinet de Klingenthal

Haut de page